Artiste peintre et plasticienne franco-japonaise, Tiffany expose, en janvier 2018, sa première série de dessins « Mauvais Rêves » à la galerie Tokonoma dans le village Saint Paul. Sa peinture connaît un profond renouvellement, le répertoire de ses formes géométriques s’enrichit sous l’influence de ses voyages, lui ouvrant en 2019 les portes de sa première exposition personnelle, « Hajimari » (« Le commencement »), dans le Marais .

La palette de Tiffany s’élargit continuellement de combinaisons de formes et de couleurs vives, fortement contrastées et fait place à de nouvelles techniques telle que la superposition. Une œuvre lumineuse et colorée en cache une autre aux formes brunes et terreuses.​ Souhaitant dépasser le simple cadre de la toile, elle applique ses expériences sur d’autres supports comme la tapisserie, les objets domestiques, l’architecture et la mode.

Des reflets sur l’eau du lac de Côme aux murs usés de Hyderabad, c’est dans la simplicité, la mélancolie et la dissymétrie que l’artiste s’épanouit et recherche sa propre définition de la beauté. Questionnant des états de conscience engendrés par notre société, l’artiste explore les troubles de la mémoire, les chocs et l’impact des réseaux sociaux sur les femmes.